(22 septembre) Confèrence de presse pour la famille Awan – Appel aux sympathisants

Justice pour la famille Awan! Un statut pour Khurshid Begun Awan!

CONFERENCE DE PRESSE

Lundi le 22 septembre à 10h
au Diocèse anglicain de Montréal, 1444 rue Union, 2e étage

****

En 2011 Khurshid Begum Awan et son époux Mohammad Khalil Awan sont venus à Montréal à la fuite de la violence ciblée, et pour rejoindre leur fille et petit-fils, tous les deux des citoyens canadiens.

Leur demande d’asile fut refusée, et en avril 2013 M Awan a été détenu et déporté avec seulement les vêtements sur son dos. Par la suite Mme Awan a reçu un ordre de renvoi pour août 2013, ordre qu’elle a courageusement défié en se réfugiant dans une église montréalaise. Atteinte par une insuffisance cardiaque et d’autres conditions de santé chroniques, Mme Awan, accompagnée par sa fille et son petit-fils, a dû confronter un stress incroyable durant cette dernière année, à attendre une réponse à sa demande de résidence permanente pour des raisons humanitaires.

Après presqu’un an en sanctuaire, Mme Awan s’est présentée à l’Agence des services frontaliers le 5 août afin d’obtenir une application pour l’Évaluation des risques avant renvoi (ÉRAR). Tout comme sa demande de résidence pour raisons humanitaire, l’ÉRAR constitue un possible recours pour régulariser son statut.

Cette décision difficile a été prise face à la détérioration de la santé de Mme Awan, l’expiration de sa couverture médicale, ainsi que l’énorme stress, l’isolation, et l’épuisement vécu par toute la famille. Malgré que Mme Awan ne vit plus en sanctuaire, elle continue avec sa famille de lutter pour un statut, la justice et la dignité.

Un an plus tard, la famille et les gens qui l’appuient tiendront une conférence de presse pour souligner leur lutte, et pour revendiquer auprès du ministre Chris Alexander que la demande de résidence pour raisons humanitaires soit traité afin d’accorder rapidement à Mme Awan son statut.

Nous invitons les allié.e.s et les sympathisant.e.s de nous joindre:
Lundi le 22 septembre à 10h
au Diocèse anglicain de Montréal, 1444 rue Union, 2e étage